Les mouvements anti-pub

Publié le par Amandine

Aujourd’hui de nombreuses associations s’insurgent contre la surconsommation due au trop plein de publicité incitatrices.
Mais qu’est-ce qu’une incitation à la consommation et qu’est-ce que la surconsommation ? Comment lutter contre ?
L’incitation à la consommation est définie comme suit par un article (cf. lien) : geste positif visant à faire conclure un achat. Inciter, c’est accomplir un acte ou un fait destiné à provoquer un achat du consommateur, sous-entendant que sans ledit acte il n’aurait pas consommé.
Par surconsommation on entend un acte d’achat qui pousse à l’endettement tout en tenant compte de l’utilité du bien acheté ou consommé. Nous appellerons cela de la surconsommation néfaste et nous y opposerons la surconsommation neutre. La surconsommation neutre est un acte d’achat qui ne provoque pas un endettement mais qui a pour objet un achat inutile (par exemple, la centième paire de chaussures que cette femme de millionnaire vient d’acheter mais qu’elle ne mettra pas).
Mais comment lutter contre la surconsommation néfaste sans entraver la surconsommation neutre et sans pénaliser les vendeurs ? Difficile n’est-ce pas ?
La loi ne peut pas aisément lutter contre la surconsommation. Cependant, on constate l’émergence de certains groupes visant à lutter contre la publicité et son incitation à la surconsommation : le « mouvement antipub » est en marche.
Par mouvement antipub j’entends des groupements ou des mouvements de contestation de la publicité. Ces derniers ont émergés à la fin des années 1970 aux Etats-Unis et se sont propagés en Europ dans le courant des années ’80. De plus, quelques importantes association de défense de la nature et du patrimoine, ainsi que des parc nationaux ou des parcs naturels régionaux se sont joint à ces mouvements et ont également lutter contre l’envahissement du paysage par les panneaux publicitaire.
Pour ne citer que certains groupes antipub, je parlerais des R.A.P et des B.A.P. Le R.A.P, Résistance à l’Agression Publicitaire et le B.A.P, Brigade Anti-Pub ont pour but de lutter contre la pollution publicitaire présente dans l’espace publique.
Les premières grosses actions menées par ces mouvements remontent à quelques années. Par exemple en Avril 2003, environ 300 jeunes se rendent dans le métro pour couvrir de peinture et de messages vengeurs des centaines de panneaux publicitaires, leur slogan ? « Au lieu de dépenser : pensez ! ». Cette action a été suivie d’une autre en Novembre 2003. Cependant il n’y a eu que très peu d’échos dans la presse et aucun à la télévision. Toutefois, ces mouvements ne désespèrent pas et continue par des actions ponctuelles à manifester contre cette invasion publicitaire. Ils ont créé un site internet ou toutes les actions menées par ces groupes sont relayées. Le site de la brigade anti pub a été créé en 2003 et a pour but d’informer de l’actualité et d’encourager la poursuite des initiatives dans ce domaine.
http://www.hervecausse.info/Consommation-La-lutte-contre-l-incitation-a-la-surconsommation-Un-art-contre-le-surendettement_a83.html
Vidéo des barbouilleurs


Documentaire sur les mouvements antipub

 


Commenter cet article

dijon-ecolo 28/10/2014 10:36

Question publicité, il y a un truc amusant à Dijon: le grand écart entre "cité de la gastronomie", et ce que tout le monde voit tous les jours dans les rues: http://citedelagastro-dijon.com/

Elsa 26/04/2012 23:26

Bonjour, je voulais savoir comment rejoindre un mouvement anti-publicitaire sur Montpellier ! merci de vos réponses!